VENISE, la cité des Doges

 

Voir Venise, et puis revenir... Venise a cette faculté unique de provoquer l'étonnement à chaque fois que l'on y retourne. La Sérénissime exerce un extraordinaire pouvoir de fascination. Ceux qui vont à Venise pour la énième fois ressentent toujours cette émotion indescriptible : on ne fera pas exception, nous serons éblouis et étonnés à chaque pas dans cette ville anachronique. Aucune photo ne rendra jamais le charme des petites rues tortueuses ou la quiétude des quartiers populaires.
Venise s'est toujours avancée masquée. On se perdra dans ses quartiers excentrés pour mieux comprendre cette ville, ses cours secrètes, ses palais oubliés, ses ruelles cachées.
Venise est une trop grande séductrice pour livrer en une seule visite ses prodigieux trésors. Nous l'avons compris : nous y reviendrons plusieurs fois.

 

 

1992

2005

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous y retournons en 2005, en train depuis Salgareda et avec mon petit amour.

Le mot Vénétie évoque immédiatement Venise, la Place Saint Marc, la grande lagune, les gondoles sur le Grand Canal, le Pont des Soupirs, le Carnaval, les monuments grandioses, les chefs-d’œuvre artistiques, les somptueux palais, les nombreux signes de la splendeur et de la richesse fastueuse d’une puissante ville maritime qui a dominé la Méditerranée pendant cinq siècles.

 

 

 

Venise est une ville unique au monde, que tout le monde devrait visiter. Un lieu qui réussira toujours à nous étonner, à chaque fois que nous y reviendrons, grâce aux émotions et à l’atmosphère qu’elle émane. Des photos de son passé extraordinaire, de ses rues, de ses ruelles, de ses ponts, de ses places et de ses cours n’en finiront jamais de nous enchanter.