Un avant-goût des Vacances

 

 

EN VADROUILLE DANS L’AIN

  

 

 

Lundi 1er mars 2021

 

Le compteur au CC affiche 46160 km, nous voici reparti pour une petite escapade dans l’AIN.

 

AIGUEBLANCHE

Un crochet par la Savoie pour voir Lucas qui languit son papy ou bien son cadeau d’anniversaire, allez savoir !!!

 

 

Mardi 2 mars 2021

 

Journée à AIGUEBLANCHE (Soleil, mais froid 8° le matin...)

 

 

Mercredi 3 mars 2021

 

Dans la matinée, nous longerons le lac d’ANNECY,

avant de nous arrêter au marais de l’Étournel à POUGNY (site protégé). Le marais se trouve dans une sorte d’entonnoir et constitue un site de halte migratoire, en raison du passage forcé des oiseaux provoqué par lé géomorphologie de la région.

Un peu plus loin, nous visiterons le village de COLLONGES qui en 1550, comptait parmi les villages les plus pauvres du Pays de Gex.

Son église saint Théodule, construite entre 1823 et 1825 est fermée.

Le long de la Grand ‘Rue, la plupart des maisons possèdent des fondations très anciennes, parfois du XVème siècle et, au fond d’une petite rue, on découvre la fontaine de Rémolan, constituée d'un bassin rectangulaire en pierre calcaire enfoui sous une toiture à quatre pans;

La journée se terminera par une bonne grimpette sur le Belvédère des Roches de LÉAZ, d’où l’on peut jouir d’une magnifique vue sur Fort l’Écluse, l’un des derniers forts de montagne de France, qui aurait pu nous permettre de découvrir en un seul et même lieu des siècles d’architecture militaire si il n’avait pas été fermé pour cause COVID. 

 

On distinguera également, un peu en dessous, le pont de Grésin.

Arrêt pour la nuit sur un large parking en graviers et en pente... à LANCRANS, non loin de BELLEGARDE EN VALSERINE, lat. 46.1252 long. 5.8268.

Idéal pour visiter les « pertes de la Valserine ».

 

 

Jeudi 4 mars 2021

 

Les Pertes de la Valserine à BELLEGARDE

Promenade difficile (300 m de dénivelé) dans les entrailles de la rivière, au Pont des Oulles, où se perdent en canyon les eaux de la Valserine. Ces pertes sont en fait un passage forcé du cours d'eau dans un banc de calcaire résistant à l'érosion. Elles ont donné naissance à un labyrinthe aérien de marmites de géant.

Le reste de la matinée sera plus sympa, puisque l’on s’arrêtera à la Fromagerie de l’Abbaye de CHÉZERY-FORENS. Elle est ouverte tous les jours, car c'est une obligation (pour conserver l'A.O.C de son fromage) que de traire les vaches montbéliardes (exclusivement) tous les jours, et deux fois par jour s'il vous plait ! Appelé Bleu du Haut Jura ou encore Bleu de Septmoncel, le Bleu de Gex est l'un des fromages à pâte persillée les plus doux. Et si son appellation date de 1977, son histoire remonte au XIVe siècle et nous révèle qu'il était le fromage préféré de Charles-Quint.

La galerie de visite est fermée (satané COVID...), nous en profiterons quand même pour faire le ravitaillement, avec en prime des quenelles de brochet et la sauce Nantua (je vous mets l’eau à la bouche.... tant pis, on les mangera sans vous...)

Un détour à PLAGNE pour voir la marque des géants (une centaine d’empreintes de dinosaures), malheureusement le site n’est plus en libre visite. Actuellement en travaux de valorisation pour protéger les traces, il sera donc désormais payant et se nommera « DINOPLAGNE ».

Nous prenons la Route des Sapins, pour rejoindre le col de Bérentin, porte d’accès au PLATEAU DE RETORD.

Un matin d'automne, au détour d'un chemin, une petite fille aperçoit un renard. Vous vous souvenez sans doute de ce conte cinématographique « Le renard et l’enfant », merveilleusement réalisé dans des décors entièrement naturels, superbes. Encore beaucoup de neige, mais c’est sûr nous y reviendrons aux beaux jours.

Un court arrêt au lac des Alliettes avant de traverser SOUGIEU et de prendre en photo le tilleul de Sully, dont l’origine remonterait à une décision du ministre d’Henri IV de faire planter des tilleuls ou des ormes dans les villages de France, devant la porte de l’église ou sur la place principale.

 

Nous voulions monter dormir sur LE GRAND COLOMBIER, point culminant du Bugey qui devait nous offrir un panorama exceptionnel sur la vallée du Rhône, les lacs du Bourget, d’Annecy et du Léman, les Alpes et le massif du Mont-Banc. De quoi laisser rêveur... malheureusement fermé en période d’hiver.

C’est sur le parking à côté du gymnase, rue des Glières à ARTEMARE que nous nous arrêterons pour la nuit. 

 

 

Vendredi 5 mars 2021

 

La cascade de CERVEYRIEU

Un sentier longe le canyon et permet d’accéder à un point de vue spectaculaire en surplomb de la cascade, haute d’une soixantaine de mètres, où les eaux du Séran se jettent contre la falaise, au-dessus de village d’Artemare.

Le château d’ARTEMARE

Le marais de LAVOURS occupe le fond d’une vallée creusée par le glacier du Rhône. Voici 18000 ans, le climat commence à se réchauffer et le glacier donne naissance à un immense lac. Très lentement, sur plusieurs milliers d’années, celui-ci se vide et laisse une plaine marécageuse traversée par le Rhône et le Séran. Les débris des plantes qui se développent sur ces sols gorgés d’eau, s’accumulent en se transformant en tourbe. Aujourd’hui, le centre de la tourbière présente une épaisseur de dix mètres.

Le parcours fait une boucle de 2000 m, le pilotis traverse des forêts, longe des prairies et s’approche de mares et de trous d’eau.

 Cette prairie se développe à la surface d’une énorme éponge : sous nos pieds, 10 mètres de tourbe sont gorgés d’eau. Partout en Europe, les prairies humides disparaissent, à cause des aménagements touristiques, des assèchements pour l’agriculture ou l’urbanisation. Et pourtant, ce sont des milieux naturels exceptionnels, avec une faune et une flore spécialisées et adaptées aux sols très mouillés. Plusieurs espèces nouvelles pour la science ont été trouvées dans la prairie que nous avons sous les yeux.

Rien de plus vivant... qu’un arbre mort

Les arbres morts sont indispensables à l’écosystème forestier. 30% des espèces d’une forêt dépendent des très vieux arbres et des gros arbres morts. Malheureusement, à peine 5% du bois qui meurt est conservé dans les forêts gérées.

La fontaine d’AIGNOZ occupe l’emplacement de l’ancien four à pain, qui fut démoli dans les années 70, il était trop vétuste pour être restauré.

Fin mai 2000, dans le cadre d’un concours ouvert sur le thème « L’eau et le marais », 6 sculpteurs ont durant 4 jours réalisé les différents éléments de la fontaine devant les habitants, les visiteurs et les enfants des écoles.

Et pour terminer cette matinée en beauté, une jolie photo de l’âne « Cadichon ».

Arrêt sur l’aire de service de Saint-Rambert-en-Bugey, pour faire le vide et le plein.... puis direction LAGNIEU, ou nous nous garons sur le parking de Carrefour comme d’hab...
Visite d’Emilie et Florian avant l’heure du couvre-feu.

 

 

Samedi 6 mars 2021

 

En famille...

Après-midi shopping avec Emilie, 1 sac pour elle et 1 pour moi...

 

 

Dimanche 7 mars 2021

 

Fête des Mamies... une rose éternelle de la part d’Emilie.

 

 

 

Lundi 8 mars 2021 

Pour découvrir le pays aux mille étangs, soit plus de 10 000 ha d'eau créant un paysage changeant et remarquable, servant de refuge aux canards, échassiers, gibiers d'eau et autres volatiles aquatiques, on va prendre une route touristique qui se faufile au cœur de la vie sauvage.

Aux frontières de l’air et de l’eau, entre terre et ciel dont elle est le miroir. Au-delà du silence, la Dombes résonne, depuis la nuit des temps, de clapotis, de bruissements, de chants, de cris intermittents… de son peuple d’oiseaux, de poissons, de plantes aquatiques.

Ce profil de belle endormie...

... au parfum de mystère n'a pas toujours été celui de la Dombes, qui a gardé longtemps l'apparence d'un vaste marécage insalubre.

L’histoire commence au Moyen-Âge

Dès le XIème siècle, des moines Bénédictins et Chartreux ont aménagé la nature pour créer les premiers viviers à poissons en apprivoisant les marécages. Par la suite, le nombre de pièces d’eau s’est multiplié pour répondre à une demande croissante en poissons d’eau douce. Les étangs sont mis en eau pendant 3 ou 4 ans, ce qui fertilise les sols, puis asséchés pour cultiver des céréales. Ils sont alimentés par les eaux de pluie, de ruissellement et par les eaux provenant des étangs alentours. Grâce à un procédé parfaitement maîtrisé,  les eaux des étangs supérieurs viennent remplir les étangs inférieurs par un réseau de fosses et de canaux. Ainsi l’eau, ressource précieuse, est parfaitement utilisée. Le respect de ces traditions séculaires et de ces usages contribue à donner un caractère unique à la Dombes.

Sous l’œil bienveillant de « Cadichon », je me cueille un joli bouquet de jonquilles.

CHALAMONT 

Son église Notre Dame de l’assomption, reconstruite au XIXème siècle, vaste et élancée avec ses trois nefs et son haut clocher (Fermée, les clés sont disponibles en Mairie ou au Presbytère, on ira pas les chercher).

Son lavoir à “impluvium” avec son toit ouvert carré à double pan situé sous un cèdre remarquable bicentenaire.

Son quartier médiéval restauré avec ses maisons classées à pans de bois (îlot des Halles)

VERSAILLEUX  

Promenade le long de l’étang du Chapelier, une réserve de nidification, avec observatoire et panneaux d’interprétation.

Gentilhommière du XIXème siècle à JOYEUX.

Château au MONTELLIER

Dalle funéraire des Sires de Damas, seigneurs du Breuil dans l’église romane du XIIe siècle (clés disponibles en mairie).

Précisions sur l'inscription

TOMBEAU DE HH ET PP SEIGNEURS / DE DAMAS D'ANTIGNY SEIGNEURS DU BREUIL / GOUVERNEURS + DE DOMBES / OU REPOSENT / CLAUDE DE DAMAS + DÉCEDÉ LE 11 8BRE / 1691 MARIÉ A ALEXANDRE DE / VIENNE ET JOSEPH FRANCOIS MARQUIS / DE DAMAS MARIÉ EN 1681 A MARIE / JAQUELINE DE LA BEAUME - MONTREVEL / DÉCÉDE EN [1718] / REQUIESCANT IN PACE.

 

Nous resterons pour la nuit à MONTHIEUX, sur le parking de la Mairie après avoir ramené les clés de l’église, et avoir demandé la permission à la secrétaire.

 

 

Mardi 9 mars 2021 

LE PLANTAY

Un court arrêt devant Notre Dame des Dombes, l’abbaye au cœur de son terroir. Bien entendu fermée...

Retour sur CHALAMONT pour acheter un bouquet de fleurs, nous sommes invités à déjeuner chez la belle-sœur de Gérard à SAINT PAUL DE VARAX.

CHÂTILLON-SUR-CHALARONNE

En fin d’après-midi, après avoir laissé le CC sur le parking de la piscine (Coordonnées : lat.46 1155, long. 4 9609), ce sera un rapide tour de ville et un passage à l’Office du Tourisme. Demain, journée vélo si le temps le permet...

 

Mercredi 10 mars 2021

 

 Ballade nature à vélo sur des routes de campagne peu fréquentées entre CHÂTILLON-SUR-CHALARONNE et VILLARS-LES-DOMBES.

Première photo prise au départ de la ballade, la seconde vous donne le pourquoi du comment !!!! (une belle chute au démarrage).

VILLARS-LES-DOMBES

Poype (ne se visite pas) : motte castrale sur 3 niveaux, ancienne demeure des Sires de Villars (Possesseurs de la Dombes et d’une partie de la Bresse jusqu’en 1186)

Au retour, après être passés à la boulangerie de VILLARS-LES-DOMBES, ce sera le pique-nique sur un banc devant l’étang Brouille. Puis le retour se fera à pattes, car Gérard à encore crevé, il va faire les derniers 10 km avec mon vélo pour aller chercher le CC et me retrouver à l’aide de la localisation GPS, derrière l’église de SANDRANS.

Ce soir nous resterons pour la nuit sur l’aire d’ILLIAT, au bord d’un étang de pêche, avec 4 places CC délimitées par des haies.... que demander de plus !!!

 

 

Jeudi 11 mars 2021 

Nous voilà repartis sur la route de la Dombes par des chemins de campagne, ou parfois l’on craint de croiser un tracteur...

BEY

Village frontière de l’état de Savoie, jusqu’en 1601, église romane du XIIe siècle, couverte de lauzes, avec un beau point de vue sur le beaujolais.

SAINT DIDIER SUR CHALARONNE

Salle polyvalente de La Lyre : bâtiment construit en 1926 par une société de musique. Au milieu de sa façade est moulée une lyre.

Eglise d’origine romane.

 MOGNENEINS est un petit village situé dans un écrin de verdure parcouru par un ruisseau, le Jorfond. L’habitât se concentre sur la hauteur des coteaux dominant la Saône. On y découvre des maisons en pisé à colombages du XVIIe siècle, un calvaire du XVIe siècle inscrit à l’inventaire des monuments historiques, des portails cloutés...

Eglise de SAINT-ETIENNE-SUR-CHALARONNE

VALEINS

Chapelle Saint Laurent mentionnée dès la fin du XIème siècle est construite de briques et galets de style roman, elle fut restaurée entièrement en 1996

BANEINS

Eglise Saint Martin de style roman. Le tympan, sculpté en l’honneur du saint patron du lieu, représente Saint Martin à cheval, partageant son manteau avec un mendiant à genou qui s’appuie sur une béquille (XIXème siècle).

LA CHAPELLE DU CHÂTELARD BEAUMONT

Chapelle Notre Dame de Beaumont : édifice Roman et gothique à clocher peigne (rare dans la région).

En fin d’après-midi, nous assistons au retour du troupeau de vaches à la ferme, les mamelles bien pleines !!!

Nous nous arrêterons un peu plus loin, sous la pluie, au bord de l’étang de la Grande Bozonnière à BOULIGNEUX, pour y passer la nuit.

 

 

Vendredi 12 mars 2021 

Au lever du jour...

Château féodal du XIVe siècle en briques rouges à BOULIGNEUX (privé)

Mieux les avoir devant que les croiser !!!

Château de la Grange du XIVe siècle à LAPEYROUSE (privé).

Arrêt à VILLARS LES DOMBES, ou l’on se fera un petit 10 heures !!!

Tour du PLANTAY : donjon en briques, vestige du château féodal (privé).

Arrêt à l’Abbaye Notre-Dame des Dombes fondée en 1863. Il y a messe à midi.... on va déjà manger, puis il sera trop tard pour y assister.... peut être les vêpres si on est encore dans le coin, lol !!!

Dombes, réputée insalubre et peu évangélisée, accueille quarante-quatre moines de l’abbaye Notre-Dame d'Aiguebelle (Drôme) qui ont accepté de bâtir le nouveau monastère et d'assurer une présence chrétienne. Les moines s'installent en octobre 1863 dirigés par dom Augustin de Ladouze, le premier abbé ; ils seront une centaine en 1880. La devise gravée autour du blason du monastère « sanabo aquas has et non erit ultra in eis mors » affiche clairement leur mission : j'assainirai ces eaux et il n'y aura plus de morts en elles. Fidèles à la devise de saint Benoît « prière et travail », ils mènent une vie contemplative, communautaire et de travail.

Appliquant les théories hygiénistes du Second Empire, ils participent activement à la politique d’assèchement des étangs avec en premier lieu ceux de leur domaine, et tentent de revaloriser les terres en implantant une agriculture polyvalente ; ainsi 1800 hectares d'étangs disparaissent autour du monastère.
Dès 1940, la communauté apporte son soutien à la Résistance en camouflant 700 tonnes de matériel de guerre et en donnant asile en permanence aux réfractaires français, juifs ou étrangers de toutes les classes et de toutes les conditions. Deux moines sont tués ; Gabriel Curis, père Bernard en religion, est déporté à Buchenwald et meurt le 11 avril 1944 au camp de Bergen-Belsen.
Depuis 2001, la Communauté du Chemin neuf, communauté catholique à vocation œcuménique, a pris le relais des cisterciens. Elle maintient les activités agricoles et accueille des groupes ou des individuels désireux de faire une retraite. A côté de la production de miel, confitures et pâtes de fruit, elle continue à fabriquer, selon la recette de 1867, un reconstituant énergétique aux multiples vertus, la « Musculine Guichon ».

Fabriqué à Madagascar (sous l'impulsion d'un moine), acheté pour mon petit Thomas.

L’église de CHÂTENAY est l’orgueil du village.

FIN DU VOYAGE. Demain nous déjeunons chez le frère à Gérard et le soir c'est ProntoPizza qui nous livrera au CC à Lagnieu.

Ce soir nous nous arrêtons pour la nuit, sur le parking de SUPER U, près de l’aire de vidange de PONT D'AIN.

 

 

Samedi 13 mars 2021

 

Déjeuner à NEUVILLE-SUR-AIN, chez le frère à Gérard. 

Ballade au bord de l’Ain, qu’un pont à deux arches enjambe et, surplombant cette rivière impétueuse, des maisons aux façades pittoresques.

En fin d’après-midi, retour sur LAGNIEU ou nous reprendrons notre place derrière Carrefour Market. La suite on la connaît, ce sera la livraison d’une "Royale", de chez Pronto Pizza 01 au CC.

 

Dimanche 14 mars 2021

 

Fred viendra déjeuner vers 15h, et on finira le restant de l’après-midi à la pizzeria à faire les cartons...., retour au CC entre deux averses, et attendre la livraison de la Parma !!! Elle sera engloutie avant de prendre la photo...

 

 

Lundi 15 mars 2021

 

Retour à CHAMP-SUR-DRAC.

Cette expédition nous aura fait parcourir 975 kms.